Contexte de l'éducation familiale en France

Instruction, éducation et transmission

L’instruction constitue l’acquisition de connaissances grâce à l’enseignement. Au XVIIIème siècle, Nicolas de Condorcet, scientifique, député et philosophe des Lumières, décrit dans « l’organisation générale de l’Instruction publique » sa vision de l’instruction publique qu’il décrit comme : « Offrir à tous les individus de l'espèce humaine les moyens de pourvoir à leurs besoins, d'assurer leur bien-être, de connaître et d'exercer leurs droits, d'entendre et de remplir leurs devoirs, [...]  et par là, établir entre les citoyens une égalité de fait, et rendre réelle l'égalité politique reconnue par la loi ». (1)

L’éducation concerne l’aspect des valeurs, et peut se définir comme une une élévation morale, des êtres humains, de tout âge. François Flahaut la définit comme « le développement de la capacité à être soi tout en étant avec les autres, [...] à participer à la vie sociale, à intérioriser la culture commune ».

L’être humain, se constitue sur la base d’une double transmission, à l’image du double déterminisme décrit par Emile Zola dans le cycle des Rougon-Macquart, l’influence de l’ascendance (génétique) et culturelle (milieu social). 
La transmission de connaissances par l’enseignement ne constitue qu’une part des connaissances qu’acquiert un enfant. Il assimile également des connaissances à travers la vie quotidienne, par mimétisme, des manières d’être, des pratiques relationnelles et des savoir-faire. Cette transmission qui s’opère dans l’expérience quotidienne du rapport avec les adultes constitue la base de l’existence de l’enfant et de sa socialisation. Si ces acquisitions fondatrices se mettent en place convenablement, elles favorisent ensuite l’acquisition des connaissances. D’où la nécessité de distinguer entre instruction et éducation.(2)

Apprentissage tout au long de la vie

Cette notion est définit par la Commission européenne comme « les activités d’apprentissage, entreprises à tous moments de la vie, dans le but d’améliorer les connaissances, les qualifications et les compétences, dans une perspective personnelle, civique, sociale et/ou liée à l’emploi. » 
Elle englobe toutes les opportunités d’apprentissage : éducation familiale, éducation formelle de la maternelle à l’université́, l’éducation non formelle et informelle, la formation professionnelle, l’éducation populaire, l’autoformation, la formation par le travail, la formation par l’action dans la société civile... (3)
Le principe d’égalité d’accès à l’instruction gratuite et laïque, à tout âge, se retrouve dans la constitution de 1946 :

Extrait du préambule de la Constitution de 1946
 « La Nation garantit l'égal accès de l'enfant et de l'adulte à l'instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L'organisation de l'enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l'Etat. »(4)
Sources :
(1)Nicolas de Condorcet.1792. « L'organisation générale de l'instruction publique » .http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/histoire/grands-moments-d-eloquence/condorcet-20-et-21-avril-1792.Consulté le 1erJuin 2018
(2)François Flahaut.2006.« Instruction, éducation et transmission entre générations ».https://www.cairn.info/revue-du-mauss-2006-2-page-295.htm.Consulté le 1erJuin 2018
(3)Comité mondial pour l’éducation et la formation tout au long de la vie.2010. « Apprendre tout au long de la vie, La révolution éducative ».http://www.wcfel.org/doc/Edito_20_08_2010.pdf.Consulté le 1erJuin 2018


Programme de Réussite Éducative

Le Programme de Réussite Éducative (PRE) est né du Plan de cohésion sociale et de la loi de Programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005, il est mis en œuvre depuis plus de douze ans. 
Il s’adresse aux enfants en âge de scolarité, résidant prioritairement dans les quartiers de la politique de la Ville (QPV), ou scolarisés dans un établissement faisant partit du réseau de l'éducation prioritaire (REP)présentant des signes de fragilité et/ou ne bénéficiant pas d’un environnement social, familial et culturel favorable à leur développement harmonieux
Le PRE a pour ambition de conjuguer les accompagnements dans les champs éducatif, scolaire (absentéisme et exclusion), social, sanitaire, culturel, de loisirs, de la parentalité grâce notamment à la coordination d’une ou plusieurs équipes pluridisciplinaires de soutien (EPS), composées de professionnels de champs variés et complémentaires, afin d’apporter une réponse globale aux problématiques des enfants accompagnés en lien étroit avec leurs parents.

Les différents programmes de réussite éducative implantés localement sur le territoire se constituent souvent en réseau, au niveau départemental, on recensait ainsi pour l'année scolaire 2015-2016:

504 Programmes de Réussite Éducative en France
91 809 bénéficiaires (dont 73 533 suivis de façon individuelle)
8 814 établissements couverts (de l'école maternelle jusqu'au lycée)
1 647 équipes pluridisciplinaires de soutien

Le 26 Avril 2018, Jean Louis Borloo, ancien ministre délégué à la Ville (2002-2004), à remis un rapport intitulé "Vivre Ensemble, Vivre en Grand, pour une réconciliation nationale" sur le thème de la Politique de la Ville. Ce rapport évoque entre autres les questions liées à l'enseignement à l'école et en dehors de l'École dans les quartiers de la Politique de la Ville (QPV) ou des établissements des Réseaux d'Éducation Prioritaire (REP). Notamment de "Relancer et renforcer le programme de Réussite Éducative".

Sources :

Enquête annuelle de suivi du programme de réussite éducative, année scolaire 2015-2016 (CGET, 2016)-  http://www.cget.gouv.fr/sites/cget.gouv.fr/files/atoms/files/enquete-pre-2016_synthese-nationale.pdf

Rapport de Jean Louis Borloo (Paris, avril 2018)-  http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/IMG/pdf/sra4_complet.pdf



Aucun commentaire:

Publier un commentaire